L’ÉTAT SEMBLE INCAPABLE D’ASSUMER SA RAISON D’ÊTRE

Je fus frappé, pendant les « fêtes » de fin d’année 2016, par le nombre de publicités — non sollicitées bien entendu — que m’a fait subir la seule radio que j’écoute encore un peu : France Inter. On m’y demandait de l’argent pour tout un tas de causes diverses, aussi vertueuses les unes que les autres, à chaque plage de publicité, c’est comme si la charité chrétienne envahissait les ondes. On m’a demandé des sous pour les Chiens guides d’aveugles, pourquoi pas ? Pour la recherche contre le cancer. Très important. Pour le Téléthon, c’est-à-dire la recherche contre des maladies neuro-dégénératives comme la myopathie. Essentiel ! Les enfants malades sont tellement mignons et courageux ! Pour la Fondation pour la recherche médicale, on m’a demandé un lègue. Personnellement, je n’ai que des dettes à léguer pour l’instant, mais bon ! On m’a demandé de léguer mes biens aussi à la Fondation de France pour des associations diverses, à l’Institut du Cerveau et de la moelle épinière, aux Villages d’enfants, à la Fondation Abbé Pierre pour des logements décents pour tout le monde. J’en ai même peut-être oublié un ou deux.

Toutes ces causes sont éminemment utiles et urgentes, communes, publiques, collectives et il faudrait que la culpabilité personnelle de chacun oblige à « faire un geste » pour sauver l’humanité souffrante.

Cela en dit long sur l’incapacité de l’État à assumer aujourd’hui ce qui fait sa rasion d’être : la solidarité nationale. Son incapacité ou sa démission ?

10 % de la population gagne 1000 fois plus que moi et planque son fric en Suisse pour ne pas payer d’impôts, dans les Iles Caïmans, le Luxembourg, les Iles anglo-normandes, l’Irlande, la Barbade et ailleurs, et on ne donne pas à l’administration de Bercy les moyens d’aller récupérer le fruit de cette « optimisation fiscale » qui permettrait de fournir à la recherche médicale et au logement social les moyens de se développer.

Et les gouvernements des pays soi-disant développés, pas seulement le mien, sont finalement complices des escrocs internationaux qui ne veulent pas partager ce qu’ils ont acquis sur le travail des autres ! Comment faire, franchement ?

L’utopie la plus concrète, aujourd’hui, c’est un grand coup de pied dans la fourmilière, me semble-t-il. Ce système qui fonctionne si mal n’est plus réformable, ça se voit comme le nez au milieu de la figure de Bolloré, Ghosn, Arnaud, Bettencourt et consorts. Ou alors, qu’on m’explique comment, concrètement.

Une réflexion sur “ L’ÉTAT SEMBLE INCAPABLE D’ASSUMER SA RAISON D’ÊTRE ”

  1. Je partage l’exaspération générée par tous ces « appels » au don pour des causes nobles par ailleurs, des situations dramatiques OUI .. mais ce qui me « gonfle » encore plus c’est que c’est souvent au nom de la SOLIDARITE , donc si vous ne donnez pas ????? alors que celle-ci est mise à mal en beaucoup d’autres domaines où l’Etat faillit!!! et je ne parle pas des milliers de femmes, d’enfants et d’hommes qui grelotent et à qui on pique les couvertures pour éviter qu’un camp ne se reforme!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>